26/05/2008

Phoenix a atterri sans encombre sur Mars

phoenix-2C'est un succès, après un voyage de plus de dix mois et de quelque 700 millions de kilomètres, la sonde américaine Phoenix s'est posée sans encombres, lundi 26 mai à 1 h 38 (heure de Paris), sur le sol martien. source
Voir aussi les premières images sur le site de la NASA... source

12:41 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2007

CAVES ON MARS

Mars Reconnaissance Orbiter a découvert la présence de cavernes de la dimension approximative d'un terrain de football.L'étude approfondie de ces zones pourrait se révéler cruciale, car les scientifiques ont toujours estimé que des cavernes martiennes constitueraient le meilleur refuge pour la vie.
suite de l'article

00:57 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2007

De la glace d'eau pure au pôle sud de Mars

marsisDe vastes quantités de glace d'eau pure ont été détectées sous le pôle sud de Mars par des instruments de la sonde européenne Mars Express...lire la suite

15:34 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/02/2007

De l'eau a bien coulé sur Mars !

De nouvelles images acquises par la caméra Hirise de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la région martienne Candor Chasma montrent que de l'eau sous forme liquide a bel et bien existé dans le passé de la planète !
Mieux encore, elles renforcent encore plus l'hypothèse selon laquelle la vie a pu se développer sur Mars, très tôt dans son histoire. Lire la suite...
Pour d'autres images de la caméra Hirise cliquez ici
Et puis, un peu d'humour...

15:02 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2006

Sous-sol martien

Les scientifiques responsables de la sonde Mars Express découvrent un sous-sol martien inattendu...lire la suite.

NB : Seul 14% des plaines du nord ont été examinés par le radar pour l'instant, des données plus approfondies s'imposent donc!

17:55 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2006

Water on Mars

waterDes photographies prises par la sonde Mars Global Surveyor de la NASA laissent à penser que de l'eau coulerait sur Mars, a annoncé l'agence spatiale américaine, mercredi 6 décembre.
Lancée le 7 novembre 1996 pour une mission de deux ans, MGS a battu des records de durée et pris des milliers de photographies mais depuis le 2 novembre dernier, celle-ci ne donne plus aucun signe de vie, elle semble donc définitivement perdue pour la NASA.
Tant pis, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter placée en orbite de Mars avec succès le 10 mars 2006 va pouvoir faire le show à elle toute seule (non non, je n'oublie pas Mars Express et les deux rovers)!

Lien : http://www.futura-sciences.com/news-eau-liquide-aurait-co...

11:50 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2006

Victoria

victoriaC'était le 24 janvier 2004, date à laquelle commença pour le rover Opportunity une mission qui, soit dit en passant ne devait durer que tout au plus 9 mois. La chance voulu qu'après multiples rebonds, bien protégé par ses airbags, le rover termina au fond du petit cratère Eagle.
Après quelques mois, il pénétra au fond du cratère Endurance dont tous craignait qu'il ne puisse en ressortir...ce ne fût pas le cas, et il repartit de plus bel vers ce qui sera peut-être son dernier cratère, après plus de deux ans et demi, Opportunity vient en effet de planter ses six roues au bord d'un imposent cratère de plus de 700 mètres de diamètre, Victoria.


News en vrac :

Le nouveau visage de Mars.
Premières images de Mars Reconnaissance Orbiter.
Nuages de très haute altitude sur Mars.
Un concept qui deviendra peut-être réalité, voler sur Mars!

16:23 Écrit par Snork dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/04/2006

OMEGA revisite l'histoire géologique de la planète Mars

Lors d'un entretien qu'a bien voulu nous accorder Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique du spectromètre OMEGA embarqué sur la sonde européenne Mars Express, nous avons fait le point sur les plus récentes découvertes permises par cet instrument et leurs implications sur la problématique de la vie martienne.
La suite sur http://www.flashespace.com ou sur http://www.futura-sciences.com.

Autre actualité, après la Lune, Google vous offre Mars!

14:10 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/02/2006

Mars Rover Update

Deux ans après leur arrivée sur Mars, les robots Spirit et Opportunity sont toujours actifs.
Spirit explore actuellement une zone très intéressante d'un point de vue géologique appelée "Home Plate": le bord de Home Plate montre une stratification "jamais vue" depuis les 25 mois que dure la mission Spirit.

A lire :
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planet...
http://www.marsgeo.com/Spirit/HomePlate.htm

11:31 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/02/2006

De nouveaux indices montrent que la vie a été possible sur Mars ?

Souvenez-vous, en 1996 une équipe de scientifiques menée par David MacKay, du Centre spatial Johnson de la NASA, défrayait la chronique et déclarait avoir découvert à l'intérieur de la météorite martienne ALH84001 des traces laissées par des bactéries originaires de Mars, il y a quelques milliards d'années. Depuis, cette hypothèse a laissé place à la perplexité et aucune preuve concluante n’a été apportée au sujet de la vie martienne.

Lire la suite...

17:21 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2006

Glaciers martiens

Si l'on observe bien des traces d'anciens glaciers sur Mars, leur origine n'était pas encore bien définie. Il semblerait que les glaciers soient apparus suite à des... précipitations de neige. Ainsi, sur les flancs des volcans géants, on aurait pu avoir un dépôt de 3 à 7 cm de glace par an.

http://www.esa.int/SPECIALS/Mars_Express/SEMS3PMZCIE_0.html
http://www.futura-sciences.com/news-glaciers-pourraient-r...

19:06 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2006

Mars en 3 heures!

Kirk à la base! Kirk à la base! Le gouvernement des Etats-Unis étudie actuellement un moteur "hyperspatial" qui promet de relier la Terre à la planète Mars en seulement trois heures!
Un effet d'annonce qui ne mange pas de pain et qui est bien loin de la réalité!

17:05 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2006

Si les experts le disent...

Des bactéries terrestres ont probablement été acheminées involontairement sur Mars par des engins d'exploration, mais vu les conditions climatiques sur la planète rouge, elles ne peuvent qu'avoir été détruites ou se trouver dans un état dormant, soulignent les experts. Il n'y a en tout cas aucune preuve que de tels micro-organismes vivent sur Mars.
En clair, en cas de découverte de micro-organismes sur Mars, il est plus que probable que ces mêmes experts nous disent que le sol martien fût contaminé par des bactéries terrestres...et de quoi ne pas pouvoir répondre définitivement à cette fameuse question : y a-t-il de la vie sur Mars ?
Lien

16:36 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2005

De l'eau dans le sous-sol de Mars, la planète baignée d'océans à ses débuts

Le 30 novembre 2005 ont été présentés au Siège parisien de l'Agence spatiale européenne les premiers résultats scientifiques de Marsis que l'on nous annonçait riches en découvertes...
Je vous fais un petit résumé sur ce qui me paraît significatif!
-de grandes quantités d’eau auraient été présentes à la surface de Mars au tout début de son histoire, il y a environ 3,5 milliards d’années.
-un cratère d’impact caché de 250 kilomètres de diamètre, dans la région de Chryse Planitia pourrait être rempli d’une couche de 1 à 2 km d’épaisseur riche en glace d'eau "presque pure".
-des conditions comparables à celles de la Terre existaient sur Mars bien antérieurement à 3,5 milliards d'années (présence de phyllosilicates sur les anciens plateaux)". Ensuite, "il semble que la surface est devenue plus acide, favorisant plutôt la formation d'hématites et de sulfates". Ces résultats sont partiels, quid de l'eau liquide par exemple ? Des observations nocturnes commencent ce mois de décembre et le meilleur reste encore à venir, patience donc!
Les liens :
http://www.flashespace.com/html/nov05/marsis3_11.htm
http://www.techno-science.net/index.php?onglet=news&news=...
http://www.futura-sciences.com/news-special-mars-express-...
http://www.interstars.net/index.php?actu=799

16:04 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2005

La tectonique des plaques sur Mars

Des scientifiques de la NASA ont tracé une carte du magnétisme martien et découvert à l'évidence que la planète Mars a dans son histoire été affectée par une activité tectonique des plaques à l'échelle du globe. Ce mouvement très lent de la croûte se retrouve sur Terre et se traduit par des tremblements de terre, comme celui qui vient de frapper la région du Cachemire. Le passé magnétique de Mars rapelle par certains aspects celui de la Terre. Lire la suite...

13:13 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2005

Microbes

La découverte de microbes vivants dans une glace peut-être vieille d'un million d'années, dans une archipel lointain de l'Océan Arctique, soutient la théorie de la présence de vie sur les pôles gelés de la planète Mars, ont annoncé mardi des scientifiques norvégiens. Lire article

18:40 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2005

Changements spectaculaires sur la surface de Mars, selon de nouvelles images de la NASA

La sonde Mars Global Surveyor de la Nasa a récemment observé une série de modifications à la surface de la Planète rouge, qui pourraient résulter de secousses sismiques, selon l'agence spatiale. cliquez ici

21:09 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2005

Et bardaf, c'est l'embardée !

Difficultés techniques pour Mars Express et Mars Global Surveyor! Eh m...!

Le point sur les dernières découvertes des sondes martiennes, l'analyse des résultats, les faits marquants de l'exploration cliquez ici

17:27 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Dust devils

La surface martienne est périodiquement le siège de tempêtes de poussière, jouant un rôle majeur dans la météorologie de la planète rouge. Mais il est un autre phénomène, ce sont les tourbillons de poussière, que l'on désigne en anglais sous le terme de dust devils.

Les tourbillons de poussière apparaissent généralement pendant les heures les plus chaudes de la journée, en milieu et en fin d'après midi. Le sol est chauffé par les rayons du soleil et cette chaleur se transmet à la couche d'air située juste au-dessus de lui. Une colonne d'air chaud instable se forme et s'élève au-dessus du sol pour être aussitôt remplacée par un air plus froid. En montant, l'air se met à tourbillonner, ce qui va amplifier le processus. Le tourbillon aspire plus d'air, celui-ci s'élève encore plus haut tandis qu'une zone de basse pression apparaît au cœur du vortex. Celui-ci a bientôt assez de puissance pour soulever la fine poussière qui recouvre le sol martien. Les grains de poussière sont emportés par l'air tourbillonnant et le tourbillon devient progressivement visible. Il n'est pas exclu qu'un phénomène électrique participe à la formation d'un dust devil.

Ces jours-ci, Spirit a eût la chance de photographier plusieurs de ces dust devils dont la succession des images nous montrent le phénomène comme jamais auparavant! cliquez ici

16:21 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/08/2005

Bon voyage

Et c'est parti, la fusée Atlas V transportant dans sa coiffe la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a décollé ce matin de Cap Canaveral en Floride.
La sonde entamera alors un voyage de sept mois et rejoindra les trois sondes déjà en orbite, Global Surveyor et Mars Odyssey pour la NASA et Mars Express pour l'ESA, l'agence spatiale européenne.

En août 2003 (voir ci-contre), Mars s'était rapprochée de la Terre à une distance minimale record. Pour une distance plus courte encore il faudra attendre... 2228. Mais peu importe, au début de novembre, les nombreux astronomes verront au moins autant de détails qu'en 2003!

17:39 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/07/2005

A long time ago...

La planète Mars est, depuis sa formation, une planète aride, froide et venteuse. Ce sont deux articles qui le disent, ce n'est pas un scoop mais la thèse selon laquelle Mars a connue une période chaude et humide est bien compromise du coup.

Lisez donc "Nouveau coup de froid sur Mars" et "Mars la sèche". En tout cas aujourd'hui il peut faire chaud sur Mars, la preuve ;) quoique le froid c'est pas mal non plus!

Un peu de musique douce pour finir, à écouter sur http://www.bluemars.org/.

05:21 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/07/2005

Mars Reconnaissance Orbiter

Le 10 août 2005, une nouvelle sonde concoctée par la NASA sera envoyée en direction de Mars à bord d'une fusée Atlas V-401 (le modèle le moins puissant de la famille de lanceurs Atlas V) depuis la base de lancement de Cap Canaveral.
Après un voyage de 7 mois dans l'espace interplanétaire, Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) se placera en orbite autour de Mars au mois de mars 2006.
L'orbiteur est prévu pour fonctionner deux années autour de Mars (de novembre 2006 à novembre 2008), et devra servir de satellite de télécommunication pendant au moins 2 années supplémentaires. Mars Reconnaissance Orbiter fournira de nombreux services aux futures sondes martiennes comme une aide à la navigation et à l'approche, des signaux permettant une mise à jour très précise de leur horloge de bord, ou encore une couverture UHF (grâce au package Electra) pour des atterrisseurs ou des rovers présents à la surface de Mars. La mission de Mars Reconnaissance Orbiter doit se terminer officiellement en décembre 2010, mais en cas de besoin, la NASA pourrait la prolonger de cinq ans.

Plus de détails sur cette sonde à l'adresse http://www.nirgal.net/mro.html ou directement sur le site officiel http://marsprogram.jpl.nasa.gov/mro/

Rien de nouveau à part ça, les rovers continuent à évoluer sur la surface de Mars, le radar MARSIS de la sonde Mars Express est prêt à se mettre au travail donc tout baigne, peut-être des infos plus précise dans les prochains jours sur une possible activitée volcanique encore présente à l'heure où j'écris ces lignes! A+

16:53 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2005

Mieux vaut tard que jamais!

Ouf, après la première antenne, la seconde antenne de 20 mètres du radar Marsis s'est déployée avec succès, mettant le satellite en position de sonder sous la surface de la planète rouge, a annoncé l'Agence spatiale européenne (ESA) vendredi.
Marsis est composé de deux antennes en cylindres creux de 20 m de long et de 2,5 cm de diamètre, et d'un mât de 7 m. Il devrait bientôt tenter de percer les secrets de la subsurface de Mars au moins jusqu’au 30 novembre 2005, date nominale de fin de l’exploitation de Mars Express, à moins que la mission ne soit prolongée.

13:13 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2005

Opportunity se dégage enfin des sables martiens

Toute l’équipe de la mission martienne a poussé un énorme soupir de soulagement lorsque le robot Opportunity est sorti de la dune où il s’était ensablé fin avril. Après deux semaines de tests en laboratoire puis un peu plus de trois semaines de délicates manœuvres sur Mars, les roues du rover se sont enfin dégagées. Les habituelles traces laissées par le passage du robot sont de nouveau apparues sur les images envoyées par Opportunity le samedi 4 juin.
Les roues du robot étaient piégées dans un sable très fin. Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL/NASA) de Pasadena, où ont été menés les tests avec une dune reconstituée, veulent maintenant en savoir plus sur la nature de ce terrain qui était pour l’essentiel situé sous le robot. Ils vont également demander à Opportunity de prendre un maximum d’images de son environnement pour repérer d’autres pièges éventuels.
Le robot va ensuite reprendre sa route en direction du cratère Erebus, situé à 400 mètres de distance. De l’autre côté de la planète rouge le jumeau Spirit poursuit sa route sans encombre. Selon Steve Squyres, responsable scientifique de la mission, Spirit a découvert une roche basaltique dont la composition est inhabituelle. Il doit donc regarder et analyser de plus près cette roche baptisée Backstay.
Source : http://sciences.nouvelobs.com/sci_20050606.OBS9139.html

07:26 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/05/2005

Mars : va-t-on assister en direct à l'agonie d'Opportunity ?

Alors que les deux rovers martiens se portaient à merveille et que la NASA venait de prolonger les budgets de fonctionnement jusqu'en septembre … 2006, coup de théâtre sur Mars au sol 446, dans la région de Terra Meridiani, là où évolue le 2ème rover : Opportunity est enlisé dans les sables depuis presque une semaine ...Lire la suite ICI

18:29 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/05/2005

Deploiement du radar MARSIS aujourd'hui

Après plus d'un an de retard, l'Agence spatiale européenne (ESA) va commencer aujourd'hui le déploiement des antennes du radar de la sonde Mars Express. Cet instrument, qui est l'un des plus innovants de la mission européenne, va chercher la présence d'eau dans le sous-sol martien, jusqu'à plusieurs kilomètres de profondeur. Il n'a pas été mis en service à la date prévue en avril 2004, car le fabricant, la société Astro Aerospace aux Etats-Unis, a découvert au dernier moment que les trois antennes risquaient de venir frapper la sonde spatiale en se déployant.


Les deux antennes principales de 20 mètres de long, ainsi qu'une troisième de 7 mètres, sont des longs tubes creux en fibre de carbone de 2,5 centimètres de diamètre. Depuis le lancement de la sonde en juin 2003, ces antennes sont maintenues repliées sur elles-mêmes comme des ressorts. Il suffit de les libérer pour qu'elles se dressent et prennent leur position finale. Après avoir appris que les antennes pouvaient risquer d'endommager la sonde et ses autres instruments scientifiques, les spécialistes européens ont décidé de retarder le déploiement, et d'étudier la question à fond pour estimer au mieux les dangers encourus. Au terme de presque une année de travail et d'enquête, une commission d'enquête spéciale a finalement conclu que les risques étaient limités, et que le déploiement allait pouvoir se faire.


Malgré les assurances de la commission d'enquête, cette opération délicate va être surveillée de très près. Les commandes vont être envoyées vers la sonde spatiale depuis le centre de contrôle de l'ESA à Darmstadt en Allemagne. L'opération va se dérouler en trois phases : la première antenne doit être déployée aujourd'hui, la deuxième le 8 mai, et la dernière le 12 mai. Pendant toute cette période, aucune observation scientifique n'est prévue, et la sonde sera placée dans un mode de fonctionnement particulier, qui lui permet de retrouver sa bonne orientation dans le ciel de manière automatique, même si le déploiement des antennes provoque de fortes oscillations sur tout l'engin. Normalement, il faudra ensuite attendre le 17 mai pour savoir si le radar, appelé Marsis, fonctionne comme prévu.


Le déploiement du radar est d'autant plus attendu par les scientifiques européens que la prochaine sonde martienne de la Nasa, Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), attendue sur Mars en 2006, sera elle aussi dotée d'un radar, étudiant des zones plus proches de la surface. Or même si les deux missions sont scientifiquement complémentaires, les Européens aimeraient évidemment avoir la primeur sur leur collègue, dans le cas où il existerait des nappes d'eau souterraines. Le but principal de Marsis est de découvrir si une grande partie de l'eau qui a sculpté d'immenses canyons dans le lointain passé martien ne se cache pas aujourd'hui dans le sous-sol.

Source : http://www.lefigaro.fr/sciences/20050503.FIG0285.html

11:12 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2005

Pièce en cinq actes

Acte 1 :

En avril 2004, on apprenait que le déploiement du radar MARSIS de la sonde européenne Mars Express a du être reportée à cause d'un problème qui pouvait survenir lors de la libération des deux principales antennes du radar.
Pour rappel, ce radar doit sonder le sous-sol de la planète rouge à la recherche d’éventuelles couches de glace voire d’eau liquide et ce sur une profondeur de quelques kilomètres.

Acte 2 :

En février 2005, on apprend q'après 8 mois de simulations et d'enquêtes techniques, l'ESA a finalement donné son feu vert pour le déploiement du radar MARSIS au mois de mai de cette année.

Acte 3 :

Quelques jours après que l'Agence spatiale européenne ait donné son feu vert au déploiement du radar MARSIS, elle annonce la découverte d'une mer congelée sous la surface de Mars. La mer pourrait s'étendre sur près de 900 km de long sur 800 de large et serait profonde d'environ 45 m.

Acte 4 :

En mars 2005, on apprend que la récente découverte des vestiges d'une mer gelée ne sera pas confirmée par le radar MARSIS car pour pouvoir détecter l'océan gelé, il faudra que ce dernier s'enfonce dans le sol sur plusieurs centaines de mètres. Si les supposés icebergs n'ont qu'une hauteur de 45 mètres, ils resteront invisibles au radar, et Marsis ne pourra donc pas confirmer la découverte des scientifiques.

Acte 5 :

Quelques années avant Mars Express, la sonde américaine Mars Global Surveyor avait filmé cette zone. Après avoir été tentés par l'hypothèse glaciaire, les astronomes américains ont conclu qu'il ne pouvait s'agir que de laves. Vexation d'être passés les premiers et de n'avoir pas tiré la bonne conclusion ? Dans Science du 4 mars, ils opposent un front unanime aux interprétations de l'équipe européenne. John Murray, lui, persiste : "Il ne peut pas s'agir de lave." Il puise sa conviction dans le fait que la zone controversée semble s'être affaissée d'une quinzaine de mètres. Ce qui est a priori plus facile à expliquer s'il s'agit de glace, qui aurait pu se sublimer ou fondre dans les sous-sols de la planète. Les Américains considèrent, eux, qu'une partie du magma a pu glisser sous une croûte solide.

Faut pas vous faire un dessin, il risque bien de falloir patienter jusqu'à l'arrivée au-dessus de la planète, de la sonde américaine Mars Reconnaissance, et de son radar SHARAD, mieux adapté aux faibles profondeurs, pour déterminer la nature de l'étendue...la suite au prochain acte!!!

19:40 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2005

Des cartes

Au cours de la conférence des Pays Bas de février 2005, G Neukum (le PI de la caméra) a rendu public une carte de ce qui a déjà été cartographié avec la HRSC dont déjà 20% ont été filmé avec elle.Source
Nous aurions aimé et moi en premier que l'Agence Spatiale Européenne diffuse sur son site les images BRUTES (c'est à dire les images en noir & blanc prises individuellement sous chaque filtre, par ex. bleu, rouge et vert) envoyées par la sonde Mars Express.

Vous pouvez voir ci-contre l'image des zones déjà cartographiés par la sonde Mars express que j'ai couplé avec une carte qui montre la répartition de glace d’eau (sonde Odyssey) sur Mars.Source
C'est juste une impression de ma part mais quand je compare les deux images, je constate que l'Agence Spatiale Européenne évite les zones où la glace d'eau se trouve à son plus haut niveau, par exemple au pôle sud et au centre de la carte.

J'ai ommis volontairement les valeurs pour une lecture complète de ces cartes mais sachez simplement que le bleu sur la première carte indique que le terrain est bas, alors que sur la seconde il indique une très faible présence de glace d'eau.

Pour terminer voici une carte de Mars aujourd'hui en comparaison avec celle de Giovanni Virgino Schiaparelli (1835 - 1910)...et bientôt Mars tout en 3D!

19:07 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2005

Un laser pour communiquer entre Mars et la Terre

Mars est un objectif prioritaire pour la NASA comme le montre son programme d'exploration de la planète pour la période 2009 et 2020 axé essentiellement sur la problématique de la vie, le retour d'échantillons et le développement de missions précurseurs à l'exploration humaine de la planète Mars.

D'ici quelques années, la NASA prévoit que de nombreuses missions (landers, rovers et orbiters) seront en activité opérationnelles sur Mars en même temps. Elle veut donc se doter d'un nouveau système de communication entre ses missions et la Terre différent du traditionnel système par ondes radio utilisé actuellement.

Aujourd'hui, le temps de communication entre une sonde martienne et la Terre peut atteindre jusqu 'à 20 minutes. Ce délai est incompressible, mais la NASA voudrait augmenter les capacités de transmission afin d'être mieux informée des mesures scientifiques effectuées sur Mars et ses environs, mais aussi d'obtenir des données précises quant à l'état des différents engins spatiaux.

La NASA et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) travaillent sur un nouveau système communication par laser entre les deux planètes capable de transmettre jusqu'à 30 millions de bits par seconde, ce qui serait aussi rapide que ce qu'autorise l'utilisation de la fibre optique par exemple. Ce système serait 10 fois plus rapide que la transmission par ondes radio.

Pour cela, le démonstrateur Mars Laser Communications Demonstration a été développé et doit être lancé en 2009 sur la sonde Mars Telecommunications Orbiter (MTO). Il fonctionnera au moins une année en orbite autour de Mars et transmettra les données des missions en activité. Cette période sera mise à profit par la NASA pour procéder à toute une série de tests et de validation technique.

Il s'agira surtout de sécuriser les transmissions, de mesurer la déperdition du signal, en raison de la distance qui sépare Mars de la Terre et de maitriser la tecnique du pointage du faisceau, condition essentielle pour réceptionner les données.

A terme, la NASA souhaite améliorer sensiblement ses capacités à communiquer à travers tout le Système Solaire.

source : http://www.flashespace.com/

19:48 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2005

Bientôt la vie ?

Le spectromètre Fournier de la sonde Mars Express n'arrête décidément pas de créer la surprise, après le méthane et l'ammoniac (voir archives), il a détecté du formaldéhyde, un composé organique volatil.
Est-ce l'effet Année Mondiale de la Physique toutes ces infos ?

08:11 Écrit par Snork | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |